Fiches techniques:

La fenêtre à guillotine avec grands carreaux

La fenêtre à guillotine est surnommée « la fenêtre à l’anglaise », on la retrouve surtout dans les régions où les Anglais s’établissent après la Conquête. Au tout début, elle comptait six carreaux dans chacun des chassis. Ce n’est qu’à partir du milieu du 19e siècle, qu’elle fait son apparition dans le milieu rural associée aux styles issus des traditions américaines, puis tranquillement aux différents styles populaires. Comme la fabrication de vitres de plus grandes dimensions, à partir de 1840, permet alors de placer deux carreaux dans chacun des chassis; cette version de la fenêtre à guillotine sera plus populaire dans nos régions que la version à petits carreaux. D’autres versions avec trois ou quatre carreaux dans la partie supérieure et une vitre pleine dans la partie inférieure viendront ensuite diversifier le portrait de la fenêtre à guillotine.

Fenêtre à guillotine à grands carreaux

 

Fenêtre à guillotine avec trois carreaux dans la partie haute


Respecter l’intégrité:


La fenêtre ancienne avec ses deux chassis et ses grands carreaux demeure le premier choix. Pour les styles américains, la fenêtre à guillotine avec des carreaux dans la partie supérieure demeure intéressante. Il est important de bien choisir le modèle d’origine de la maison.


Plusieurs interventions mineures peuvent remettre en état de vieilles fenêtres. Seules les fenêtres irréparables devraient être changées. Il existe des guides techniques pour aider les propriétaires à faire eux-mêmes ou faire exécuter les menus travaux d’entretien ou de réparation pour redonner aux vieilles fenêtres une allure très respectable. Avec sa contre-fenêtre et un bon coupe-froid, la fenêtre traditionnelle conserve sa valeur patrimoniale et concurrence suffisamment les fenêtres modernes au niveau du rendement énergétique.


On déconseille fortement de modifier la dimension ou la symétrie des ouvertures. Au niveau esthétique, il faut veiller à remettre en état les chambranles des fenêtres pour conserver la proportion des ouvertures qui s’accorde avec le bâtiment.



À éviter:

Les modèles modernes avec un verre fixe et une partie inférieure coulissante ou un verre plein ouvrant.


Alternatives:

La fenêtre moderne à guillotine avec des grands carreaux correspondant le plus à l’ancienne fenêtre se vend chez quelques fabricants spécialisés.

Fenêtre à guillotine moderne à quatre carreaux

 

Pour en savoir plus:

Mark London, Dinu Bumbaru. Fenêtres traditionnelles. Entretien, réparation, remplacement. Héritage Montréal. Guide technique no. 2, 1984. 64 p.

La fenêtre à guillotine, Guide technique no 5, Maître d’oeuvre. Ville de Québec, 1989. 23 p.

Varin, François. « La fenêtre à guillotine. Vues anglo-saxonnes ». Continuité, no 92. Printemps 2002. p. 58-60

Varin, François. « La guerre de l'eau ». Continuité,  no. 84. Printemps 2000. p. 45-47

Home