Numéro 6, juillet 2017

RURALYS 1650, rue de la Ferme, Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Québec) G0R 1Z0   /   téléphone : 418 856-6251   /   info@ruralys.org   / ruralys.org

Verger

La saison 2017 au Verger a débuté en avril lors d’un premier atelier de taille donné cette année par Guy Langlais, professeur à l’Institut technologique agroalimentaire campus La Pocatière, spécialiste des arbres fruitiers et de la taille. Par la suite, nous avons eu plusieurs rencontres d’équipe afin de prévoir au mieux la saison à venir et les étapes à franchir : greffe, plantation, taille, fertilisation, commande de matériel, calendrier d’intervention pour la pose de pièges etc. Plus de 1275 greffes ont été réalisées, et plus de 400 petits arbres ont été plantés dans notre nouvelle parcelle pépinière. Cela signifie que Ruralys pourra tripler sa production annuelle d’arbres et donc, espérons-le, ses revenus provenant de la vente, aussi. À suivre…

Début juin les petits arbres ont donc été plantés tandis que nous semions du seigle d’été dans la partie nord de cette parcelle, là ou il y aura prochainement une parcelle expérimentale en permaculture ainsi que le verger communautaire. Par ailleurs, une parcelle centrale au verger, juste devant la porte côté Chemin Hudon, a été défrichée afin que nous puissions y aménager le stationnement ainsi que l’aire d’accueil ce qui suppose aussi, bien sûr, la construction d’un pavillon d’accueil.

 

Un pavillon d’accueil pourquoi ? Pour vous accueillir pardi ! Nous souhaitons être ouverts pour l’auto-cueillette de pommes et de poires dès la mi-août et ce, si l’abondance est au rendez-vous, jusqu’à la fin du mois d’octobre. Cette prochaine saison de cueillette sera cruciale pour nous car alors nous pourrons juger  la qualité des fruits, de leur goût et de leur apparence. Nous pourrons aussi estimer le volume de production que l’on peut espérer du Verger ainsi que les revenus possibles.

 

Entretemps nous réfléchissons aux orientations à prendre pour le développement du verger : régie bio ou régie conventionnelle?  Peut-être même avez-vous contribué à notre réflexion en répondant au sondage que nous avons fait circuler à ce sujet ? La régie bio sera plus complexe  – le verger compte quelques 27 variétés d’arbres fruitiers – peut-être aussi un peu plus cher en main-d’œuvre mais sera garante d’un environnement sain en toutes saisons, idéal pour tenir toutes sortes d’activités et accueillir les visiteurs. La régie conventionnelle quant à elle nous garantira des fruits parfaits mais, nous devrons fermer le verger près de 14 jours après chaque arrosage ce qui représente entre 84 jours et 112 jours de fermeture par saison !!! Ça fait beaucoup si on considère aussi que l’usage de pesticides est incompatible avec la présence de ruches au verger, et est dommageable pour toutes les composantes animales et végétales au verger. Et si l’on considère aussi que, en bout de ligne, c’est nous qui consommerons ces fruits qui auront été arrosés.

SONDAGE :

NOS PARTENAIRES

Arbres fruitiers à vendre

La vente d’arbres patrimoniaux débutera à partir de la fin août. C’est le temps de réserver vos arbres!  En tant que membre, usez de vos privilèges et réservez maintenant pour obtenir vos arbres fruitiers. Premiers arrivés premiers servis. Contactez -nous !